7. Celia Rosilio (Campo del Cielo, province du Chaco, Argentine *)

 



Nuit du 20 au 21/12/14

 

The "El Chaco" 37 tons meteorite. L. Mammana

 

Aloe Vera **
Figuier de Barbarie **

 

7.1 - Plante rare dans un parc de météorites

 

Je fais de la randonnée avec des amis et nous mangeons les fruits d'une plante ressemblant à un mélange entre un aloe vera et un figuier de Barbarie.
Nous arrivons dans un parc de météorites où des experts mènent des études sur les plantes et celle-ci en particulier qui est assez rare.
À un moment nous voulons étudier cette plante mais mon cousin dort dessus. Les experts ne veulent pas le réveiller car en dormant dessus mon cousin peut mélanger son esprit avec la plante et communiquer avec elle sur ce dont elle a besoin pour se propager, et peu de gens seulement possèdent cette capacité de mélanger son esprit.

Commentaires

Je me réveille à moitié pour pousser mon cousin (Martin) qui dort à ma droite.
Cette nuit nous dormons réellement à la belle étoile dans un cratère de météorite.

Version complète adressée par la suite, intégrant le rêve et les commentaires


Lieu : à la belle étoile dans un cratère de météorite dans un parc du nord de l’argentine, donc solstice d’été plutôt que solstice d’hiver 
Le lieu était idéal pour rêver sur le thème : «La forêt, une zone à défendre», puisque le cratère était entouré de d’une forêt, avec des arbres de toutes espèces et une faune très variée : perruches tropicales, chauve-souris, coucou… et le cratère de météorite t’offre une certaine intensité dans l’énergie de tes rêves. Parmi ces rêves énergétiques réalisés cette nuit, un peut s’inscrire dans le thème.

Je faisais un trek montagnard sur l’île de la réunion avec deux amis avec qui je fais souvent des randos. Sur ce trek, nous nous régalons des fruits d’une plante, qui est majoritairement présente sur cette île : une sorte de plante grasse entre un figuier de barbarie et un aloé vera et les fruits sont de la taille et de la forme d’une figue de barbarie, mais sans les épines, et à l’intérieur, une intense pulpe rouge sucrée et juteuse, et un peu farineuse.

On trouve cette plante essentiellement près de zones boisées et tropicales. Cet arbre se trouve menacée d’extinction à certains endroits de la planète, et il s’est monté un groupe d’experts qui «enquêtent» sur le besoin des plantes pour les préserver. La survie de chaque plante est importante pour notre planète et chaque plante peut s’avérer un élément indispensable de notre pharmacopée. Ce groupe travaille avec toutes sortes de spécialistes : physiciens, biologistes, géologues (oui il y’avait bien un géologue dans mon rêve, va savoir pourquoi), il y’a même un chef de labo que je connais, d’où mon interaction avec ce groupe.

Leur but est de comprendre l’esprit de la plante pour «entrer en communication» avec elle, afin de comprendre réellement ses besoins. Mais ce don de «communication» n’est pas donné à tout le monde, en effet, certaines personnes sont plus «plantes» que d’autres dans leur esprit, et sont plus amenés à les comprendre ou alors avoir mangé beaucoup de cette plante peut donner ce don. Ainsi le chef de labo qui connaissait que j’avais fait un trek à la réunion où j’avais été en contact avec beaucoup de ces plantes, m’a fait intervenir dans le groupe. En particulier, dans ce lieu où nous dormons, toutes ces plantes «mi figuier de barbarie-mi-aloé véra» ont disparu sauf au sein du cratère de la météorite où nous dormons et où les experts ont déniché un petit plant de cette plante tant recherchée. Il s’agit d’une chance, or comme la plante est petite, je suis amenée sur les lieux avec mes 2 co-trekers pour confirmer que cette plante est la même que l’on a vu sur l’ile de la Réunion, et d’essayer de rentrer en contact avec elle.

Cependant, cette nuit-là, Martin, mon cousin avec qui j’ai voyagé jusqu’à ce parc de météorites, a choisi pile le lieu où il y’avait la plante pour s’installer dans son sac de couchage. Moitié endormie-moitié réveillée mais toujours dans mon rêve, je tente d’aller le réveiller. (mais sans bouger, dans mon rêve je bouge mais pas en réalité, je crois).

Quand je me rendors, le rêve continue de plus belle à un moment, où nous sommes dans une salle de réunion, moi, mes deux coéquipiers du trek de la réunion, mon chef de labo et d’autres experts. Ces derniers nous encouragent à ne pas réveiller Martin, car durant son sommeil avec la tête en contact avec la plante, cela est un moyen d’entrer en communication avec l’esprit de la plante. Le réveiller, pertuberait alors le processus de communication mise en place et ainsi toute chance de comprendre les réels besoins de cette plante pour sa survie, peut être perdue.

Après je me suis re-réveillé, et je n’étais plus vraiment dans mon rêve.
Voilà un beau rêve qui se termine sur la prise de conscience de de sauvegarder le maximum de plantes de la planète.

Note de Roger R.

* Campo del Cielo (voir Wikipedia)

Le Campo del Cielo est un groupe de météorites trouvées en Argentine. Couvrant une superficie de plusieurs dizaines de km², la zone d'impact (également nommée Campo del Cielo) est criblée d'une vingtaine de cratères créés par la fragmentation d'une même météorite il y a 4 à 5 000 ans. Ces cratères et ces fragments métalliques sont mentionnés depuis 1576, mais sont connus des habitants de la région depuis plus longtemps.

La masse totale des fragments récupérés dépassent 100 t, faisant du Campo del Cielo l'une des plus grosses météorites trouvées à la surface de la Terre. Le plus grand morceau, pesant 37 t, est la deuxième plus grosse météorite connue, après la météorite d'Hoba.

** Voir Wikipedia : Aloe vera et Figuier de Barbarie

Email : rcelia01@yahoo.fr

 


Rêve précédent
Previous dream


Retour au sommaire
Back to summary


Rêve suivant
Next dream