8. Michelle Nadeau (Québec)

 



Nuit du 20 au 21/12/14

8.1 - Verdure, mémoire et humidité

 

21 décembre - Réveil à 10 h.15 UTC

Je demande à la personne qui m'accompagne si elle accepte de venir avec moi manger à un endroit que je lui montre, une bâtisse avec des petits balcons.  Je voudrais prendre un repas au balcon.  J'y vais mais ce n'est pas si agréable que je le pensais.  Il y a des travaux très bruyants dans la rue juste en face.  Le bâtiment est vétuste.  Je monte les escaliers vers le 3e ou 4e étage et ce faisant je perds une partie d'un sac de marijuana à chaque étage.  Je dors à cet endroit (un hôtel, donc).  

Au matin, à mon réveil, je vois des cloques d'eau qui parsèment le plafond de ma chambre.  Une d'elles tombe devant le lit sur le plancher en faisant "splash".  Je me lève.  J'essaie de récupérer la marijuana que j'ai perdue.  Cette substance me permet d'obtenir des informations sur certaines personnes, elle fait donc office de mémoire.  Je veux en récupérer le plus possible, avant que la femme de ménage passe l'aspirateur.  Je lui demande d'attendre.
 
Commentaire   

Les travaux bruyants me font penser à la coupe des arbres en forêt.   L'humidité à la forêt équatoriale.  Et la mémoire contenue dans la marijuana aux arbres, témoins silencieux et stables de la vie mouvementée des humains.




Nuit du 21 au 22/12/14


8.2 - Un départ qui m'attriste

22 décembre - Réveil vers 9h.30 UTC

J'apprends qu'Hélène (une amie de longue date) vient de quitter le C.L.S.C. où nous travaillons toutes les deux.  Elle est déjà partie.  Il nous reste d'elle un grand tableau, un portrait qui est accroché sur un mur.  Il sera ensuite accroché au sous-sol où se trouvent déjà d'autres portraits de collègues partis à la retraite.  Je me désole qu'elle soit déjà partie et me dis que je vais lui téléphoner, nous ferons des sorties ensemble.  Il me semble qu'à la fin du rêve je la voyais, elle n'avait donc pas encore quitté les lieux. J'en étais contente, parce que je me disais que ça l'avait peut-être rendue triste que je ne lui aie pas fait mes adieux.  Son portrait était beau, elle était vêtue d'une robe brune très sobre.
 
Commentaire

Je pense au film "Soleil vert" dans lequel tout ce qui restait de la nature était dans un film qu'on présentait aux personnes âgées avant de les euthanasier.  Tristesse d'un monde où les richesses de la nature ne sont plus que souvenirs.  La robe brune d'Hélène me fait penser à un tronc d'arbre. 
 


 

Nuit du 22 au 23/12/14


8.3 - Surprenants éclairs


Image hypnagogique 23 décembre - Vers 10 h.15 UTC

Un humain se déplace.  Je ne sais pas s'il s'agit d'un homme ou d'une femme.  Il était d'abord en avant-plan, il se rend plus loin, près d'une structure composée de plaques métalliques, grandes plaques avec de petits motifs ajourés.  Je me dis que près du centre, représenté par ces plaques, ce sera plus calme.  Mais tout à coup, de ce centre fusent de violents éclairs.  Je vois la lumière vive des éclairs sortant de la structure.  La personne est prise par surprise.
 
Commentaire

Cette image me fait penser à une personne qui se réfugie sous un arbre pendant un orage, pensant qu'elle y sera à l'abri, mais la foudre tombe sur l'arbre et la met en danger. Cependant cette structure ressemble très peu à un arbre, un arbre stylisé peut-être.  Le métal et autres matériaux remplacent dans les villes la forêt et ses bienfaits, faisant de nous des humains déracinés de Mère Nature.  Ce qui un jour ou l'autre se retournera contre nous!

 


Email : iotamie@outlook.com


Rêve précédent
Previous dream


Retour au sommaire
Back to summary


Rêve suivant
Next dream