Rome et les belles italiennes
La photo-souvenir du rêve planétaire 96


Roger Ripert
Ile Saint-Denis -- France
oniros@club-internet.fr


Rome et les belles italiennes

21/12/96 à 5 H 15

La scène se passe à Rome dans un café-restaurant assez bondé. Il y a là pas mal de jeunes femmes. Je vais prendre place dans la partie restaurant en m'asseyant sur un banc, non loin d'une italienne que j'avais envie d'aborder sans oser le faire... Puis je me retrouve dans la partie café. J'observe les belles italiennes, en particulier l'une d'entre elles, une jeune fille élégamment vêtue d'une combinaison et très sexy. Je vais alors au comptoir pour commander un café où je rencontre une jeune femme qui semble me reconnaître et me demande ce qui s'est passé («elle m'éclairait les lieux avec une torche», précise-t-elle). «J'ai dû faire appel aux forces de police» (j'hésite à dire gendarmerie), lui dis-je...



La photo-souvenir du rêve planétaire 96

21/12/96 à 7 H 55

La scène se passe dans une pièce qui évoque la cuisine de mon appartement. Il y a là quelques jeunes. C'est le lendemain matin du Rêve planétaire [Rêve de faux éveil]. Je leur demande s'ils ont fait un rêve... Pas de réponse; mais l'un d'eux se met à écrire quelque chose sur un petit tableau fixé au mur.
Changement de décor. La cuisine s'est métamorphosée en une vaste salle très haute de plafond avec une partie en mezzanine. Le jeune se met alors à escalader un passage donnant accès à la mezzanine. Et là, je le vois déplacer un grand carton. Son geste trop brusque renverse une partie du contenu en brisant un récipient en porcelaine, souvenir familial du bicentenaire de la Révolution française (le récipient est en porcelaine blanche avec une décoration bleue). Cela me met en colère.
Je me retrouve alors dans la pièce à côté où sont réunies de nombreuses personnes, des femmes notamment, un peu déguisées avec des coiffures bizarres ou des masques. L'une d'entre elles en particulier porte un chapeau à la Schtroumpf (en forme de banane, très longue, avec l'extrémité enroulée sur elle-même). Je fais une plaisanterie à propos des chapeaux [oubliée au réveil]... C'est alors qu'une femme vient me rejoindre et s'asseoir à côté de moi. Nous avons un court entretien assez confus. Je lui déclare, à propos du récipient brisé, que j'aurais mieux de mettre le jeune dehors... Critiquant quant à elle un homme qui se trouve sur place, elle me dit, si je me souviens bien : «Il ne connaît même pas les Flandres»... Je suis alors tout contre elle, ne sachant où mettre les mains, alors que l'on va visiblement prendre une photo (je n'ose pas mettre une main autour de son cou !). Un homme de couleur (un noir, je suppose) vient se mettre dans le champ de l'objectif, sur la gauche, du côté où nous nous trouvons avec la femme.
Je me réveille au moment même où la photo est prise.

Page d’accueil





Rêve précédent
Previous dream

Back to summary
Retour au sommaire

Rêve suivant
Next dream