9. Carole Normand (Québec, Canada)

 

18/12/03

9. 1. 1. PROBLÈMES DANS UN BUREAU DE BANQUE

10 h - Je suis dans une banque, non à un guichet automatique, ni au guichet d'une caissière mais je suis reçue à un bureau par une employée de la banque. Il y a un problème (administratif ?). Finalement, c'est moi qui finit par comprendre quelque chose et lui explique comment je le comprends et c'est elle qui me remercie.

9. 1. 2. PROBLÈMES DE TRAVAUX EN COURS ET D'ENERGIE

Je suis dehors, sur une rue domiciliaire. Des travaux sont effectués par des employés d'Hydro-électricité sur cette rue. Je suis avec des voisins, nous discutons des problèmes que nous apportent ces travaux. Je vais ainsi qu'un des voisins en parler avec les employés de l'Hydro. Nous finissons par trouver un terrain d'entente.

9. 1. 3. DES TRAVAUX DE RÉFECTION, UN NOUVEAU PASSAGE

Des travaux ont eu lieu au niveau des fondations d'une maison où j'habite, en ville (non en campagne comme dans la vie éveillée). Des pierres ont remplacé les briques de ciment. Je constate que maintenant il y a un passage dessous la maison menant à la cour arrière de la maison. Je vois la clôture grillagée ("Frost") qui donne sur la ruelle à partir de la fin du passage dessous la maison.

Commentaires
J'ai été dernièrement à la Caisse avec ma benjamine pour modifier des modalités à son compte. Nous avons été reçues dans un bureau.
1. Question de mes rapports avec l'argent. Quand on va dans les bureaux c'est pour des services bancaires et financiers. Banque = réserves d'énergie, des transactions. Question concernant l'énergie comme le rêve 2. En rapport avec le thème de la paix avec autrui : au lieu de m'énerver et de me mettre en colère, ou de me sentir frustrée, je cherche et je trouve un moyen de communiquer.
2. La collaboration avec mon "animus", la confrontation et la discussion pour résoudre un problème d'énergie. Communication. En rapport avec le thème de la paix en moi et avec autrui. Les voisins : mon ombre, une partie de ma vie dont je suis peu consciente au niveau d'une situation présente d'un problème actuel.
3. Transformation au niveau de mes bases, mes assises : des pierres au lieu des briques de ciment. Ciment : vie stable. Pierre de base, force vitale de base en nous, la vie minérale, l'intuition. Trouver la pierre philosophale, symbole du Soi. Pierre de sagesse. La pierre renferme l'esprit. Dureté, stabilité, fermeté, endurance. Longue durée, la vie ancienne, les os de la terre. Pierre taillée = oeuvre humaine, les briques aussi.
Découverte d'un nouveau passage souterrain, une traversée, une ouverture vers des aspects cachés, les relations de voisinage, la vie de quartier. Relier l'avant et l'arrière : relier la façade ("persona") et l'arrière, ce qui est caché, le voisinage proche (cf. les voisins dans 2), une voie de circulation pour des services, les enfants jouaient dans la ruelle, la vie de quartier. En passant par l'inconscient.

En rapport avec la maison de mes grands-parents qui est en ville et une étude géobiologique, une corretion à poser. Un dessin que j'ai recomposé sur l'ordi à partir d'une composition avec le dessin de la maison et le portrait de ma mère.

9. 1. 4. "RÉSIDENTES"


Je vais visiter ma tante L. dans un centre d'hébergement pour convalescents. Elle me demande d'aller lui chercher quelque chose à sa chambre. Quand je suis dans sa chambre, le téléphone sonne, une préposée qui est là à ce moment répond. C'est ma tante qui me demande de lui apporter autre chose en plus.
Dans un collège, je rencontre des résidentes étudiantes qui m'expliquent leurs travaux en cours, leur vie d'étudiantes; je suis très intéressée par ce qu'elles me racontent. L'une d'elle est handicapée.

Commentaires
J'avais été visiter ma tante plusieurs fois quand elle avait été hospitalisé près de chez moi, il y a quelques années pour fracture. Elle n'avait pas été en maison de convalescence. C'est ma mère qui a été en maison de convalescence suite à une fracture. Etre disponible pour répondre à une demande d'une aînée.
Convalescence : récupération de la santé, rééducation, physiothérapie.
Fragilité. J'ai été visiter dernièrement l'exposition des finissants en informatique au Collège ou ma cadette est étudiante et maintenant résidente sur le campus. L'handicapée serait mon ombre handicapée sociale ? Établir le dialogue, des échanges avec autrui, particulièrement avec des jeunes, ou des aspects jeunes en moi pourraient m'éclairer sur des apprentissages.
Au point de vue planétaire : communication. Etre disponible pour répondre aux besoins de nos aînés. Etablir le dialogue, des échanges avec autrui, particulièrement avec la génération montante, pourraient m'éclairer sur des apprentissages.



20/12/3

9.2.1. VIE DE FAMILLE

S1. Chez la nièce de mon conjoint et voisine, je cherche un téléphone pour appeler ma mère. Il y en a plusieurs dont des cellulaires.
S2. Chez ma belle-maman, une poubelle en treillis (corbeille à papier) mais qui est très grande et qu'elle a mis dans son salon.
S3. J'aide mon beau-frère à déménager sa femme, avec mon conjoint. Elle n'est pas là, mais son petit chien est là et ce n'est pas Maya.

9.2.2. EXPOSITIONS

S4. Une chambre où il y a plein de mes dessins sur deux murs perpendiculaires. Dont mes dessins d'animaux faits pour ma fille aînée lorsqu'elle était bébé qui ont été découpés sur leurs contours. Un tableau noir que je veux changer de place, vers le mur perpendiculaire à droite, au-dessus de tablettes basses.

S5. Une femme dit à un homme qu'elle ne lui laisse plus que quelques heures pour se décider à la demander en mariage, sinon elle partira. Elle lui montre un nouveau bâtiment, tout neuf, pour y exposer ses oeuvres à elle.

Commentaires
VIE DE FAMILLE
1. Effort de communication dans ma relation mère-fille. G. demeure proche de sa mère. Mes filles ont des téléphones cellulaires. Accessibilité, possibilité d'être joignable en tout temps ? Voyager ? Garder le contact avec nos proches // pub télé d'une famille autour d'une table des Fêtes.
2. Rejeter des paperasses, faire un tri au niveau social, faire un tri de mes listes emails ?
3. Un changement d'attitude, ne plus la reconnaître ? Pour un changement dans notre relation ? Sentiment d'absence, d'éloignement ? Rendre service, j'ai gardé quelquefois leur chienne.
EXPOSITIONS
Côté intime, inconscient personnel. J'ai dessiné souvent dernièrement. Mes projets de dessins. Découpage, souligner les contours, rehausser, extraire. Les dessins d'animaux que j'ai retravaillé avec l'ordinateur pour faire des avatars. Tableau : pour des listes de choses à faires, laisser des messages à mes proches, utilisé pour la pratique et l'enseignenemt des symboles Reiki.
5. En relation avec des visites d'expositions de peintures en décembre : au vernissage d'un peintre à Val David, de peintres amateurs à St-Sauveur où participe ma cousine. Un projet d'exposition pour ma benjamine dans le cadre d'activités para-scolaires de son école. Mes projets de dessins en cours en vue d'un publication. Possibilité d'union de l'animus et de l'ombre créatrice. Sentiment que le temps presse. Saisir l'inspiration quand elle passe ? Ce qui m'est arrivé la nuit passée malgré que je voulais me coucher plus tôt, j'ai travaillé jusqu'au petit matin.



21/12/3

9.3. CONVERSATIONS RESTORANTES

Dans un tout petit restaurant (une "binnerie", cuisine familiale), je jase avec le propriétaire. Il m'offre de me réchauffer mon café. Je dis que j'accepte une deuxième tasse de café mais que je vais terminer ma tasse auparavant. J'avais attendu qu'il refroidisse pour le boire et ce qui reste est encore à mon goût. Puis je jase avec d'autres personnes qui sont au casse-croûte.

Commentaires
Ce qui sera à ma portée dans ma vie sentimentale ? Café, besoin d'éveil, boisson noire, aspect d'ombre, d'obscurité qui stimule l'esprit. Aspect chaleureux, chaleur humaine. Lieu de rencontres sociales. Carrefour social, détente. Besoin ou désir de se dégager de l'ambiance personnelle et de l'isolement pour se retremper dans une ambiance collective. Au point de vue planétaire : l'importance de la communication, des rencontres sociales.



22/12/3

9.4. RENCONTRE AVEC BERNARD LANDRY

10 h - Ce chez-nous n'est pas celui de la vie éveillée, mais plutôt comme un grand chalet que nous aurions loué. Je vois une petite étagère de livres (un étalage comme dans une boutique, les couvertures placées face à nous) dans le salon. Je constate sur les couvertures qu'il y en a plusieurs qui ont été écrit par lui. Je lui exprime mon admiration, sa vie politique, qu'il est reconnu pour sa culture, qu'il lit beaucoup, qu'il apprend plusieurs langues et que là je vois qu'il écrit en plus. Je feuillète un de ses livres, mais ça me dépasse, le sujet ne m'intéresse pas, je le dépose pour en regarder un autre. Mais alors je ne trouve plus les autres livres que j'avais vu tantôt, ils ont comme disparus. Et Bernard Landry n'est plus dans le salon avec moi.
Je retrouve Bernard Landry, il est dans une chambre, il fait la sieste sur un fauteuil "Lazy Boy". Je vois par la fenêtre qu'il pleut dehors, qu'il fait très mauvais. Quelqu'un me dit que les personnes s'étant inscrites pour un stage (ou une conférence ?) ne viendront pas à cause du mauvais temps.

Commentaires
Bernard Landry - Homme politique québécois, humaniste, farouche défenseur des droits de l'homme. A fait ses études en droit, puis en économie et finances, a enseigné la science de la gestion à l'UQUAM et il a été professeur invité en France, au Mexique et en Afrique. Son parcours en politique l'a mené au poste de ministre dans le domaines de l'économie et des finances puis Premier ministre.
C'est un homme passionné, un homme de convictions, impulsif, qui a du caractère, il me fait penser à mon grand-père maternel. J'ai vu un reportage tourné chez lui au bord du fleuve à Verchères, en Montérégie. Il disait trouver important de faire de l'activité physique, il faisait de la marche ou du jogging avec son garde du corps.
Michel Vastel, Bernard Landry - "Le grand dérangeant", Montréal, Éditions de l'Homme, 2001.
Extrait : "Bernard Landry est au c¦ur des grands moments de l'histoire du mouvement souverainiste". Un documentaire a été fait sur lui durant les trois derniers mois de sa vie de premier ministre, dans le contexte de la dernière campagne électorale : "A hauteur d'homme". Ses passions, ses moments d¹humour et ses colères, le film aborde la difficulté d¹être un politicien dans un monde hypermédiatisé. Dans un point de presse, un journaliste lui demande s'il fait une sieste l'après-midi, il dit que c'est ce qui lui permet de garder son calme. Un thème qu'il avait apporté dans la campagne électorale : le problème du manque de temps pour la vie familiale aux jeunes familles.
Livres qu'il a écrit :
- "Les Echanges internationaux du Québec", 1982 - Commerce sans frontières : le sens du libre-échange, 1987
- "La saison des idées" (programme du PQ). Bernard Landry, a mis l¹accent sur le sentiment d¹appartenance et la notion d¹identité qui passent nécessairement par la nation. «La solidarité a besoin du repère de la nation pour s¹exprimer, a-t-il soutenu. Même dans l¹Europe intégrée, la démocratie s¹exerce d¹abord et surtout à l¹échelle nationale. Sans institution nationale, la mondialisation risque de conduire à l¹anarchie.»
La disparition de ses livres et de lui-même après que j'ai constaté qu'un livre ne m'intéressait pas, dans le rêve pourrait me suggèrer que je ne tiens pas assez compte de l'aspect finances, thème abordé dans le rêve 1 de vendredi, celui de la banque. Le Lazy Boy est un fauteuil de repos, de relaxation - comme celui où M. faisait sa sieste, fauteuil qui était chez nous à cette période actuelle mais de l'année 2002. Qui avait été acheté pour F., elle y a passé ses journées dans ses derniers mois à la maison. J'allais lui faire faire des exercices dans la période actuelle mais de l'année 2001. Lazy = paresseux, fainéant, nonchalant. L'animus, impulsif, combatif s'est mis au repos. Rejoint l'idée de convalescence développée dans le rêve 4 de vendredi ? Comme il n'est pas l'élu, je n'ai pas choisi non plus le livre de l'étalage. Suite à ce rejet - rejet comme avec la corbeille à papier, rêve 2 de samedi - je n'ai plus accès à ses autres idées, à la défense de ses idées ? La mise au repos de l'animus consiste à faire la paix en moi et le secret pour garder une attitude calme dans l'adversité. Un projet de stage - d'apprentissage, d'échanges - qui tombe à l'eau, à cause du mauvais temps - d'un "contre-temps" ? Des averses - un temps d'adversité.
Au point de vue planétaire : c'est pour moi une image d'un homme d'envergure internationale et possédant des connaissances dans les domaines financiers et économiques. Faire une sieste est pour lui si impulsif un moyen de garder son calme. Ce rêve souligne-t-il l'importance de techniques de relaxation complétant l'acquisition de connaissances ?

nordub@sympatico.ca

Illustration par Mimi


Rêve précédent
Previous dream

Back to summary
Retour au sommaire

Rêve suivant
Next dream